Orléans et La Nouvelle-Orléans, villes-sœurs désormais unies par les liens du jumelage, ont bien des choses en commun : l’une et l’autre, riches d’histoire accumulée en fertiles alluvions, riches de gloires passées et de traditions bien vivantes, cultivent avec bonheur un art de vivre alliant les charmes d’un grand fleuve et des vieilles demeures à celui de la nature, des parcs et des jardins.

Voici donc, pour fêter, tout au long de la belle saison, le 300e anniversaire de la fondation de la Nouvelle-Orléans, une série de huit chroniques, comme autant d’échos qui se répondent entre les deux villes homonymes. Huit petites balades buissonnières, sous la plume vagabonde d’Anne-Marie Royer-Pantin, entre réminiscences historiques et curiosités botaniques ou gourmandes, pour saluer de loin l’Orléans du Nouveau Monde, et rappeler de très anciens liens de cousinage par-delà les mers.

300 ans Nouvelle-Orléans

Au verger, sur un air de Louisiane

chronique n°8

En cette année aux couleurs de la Nouvelle-Orléans, donnez à votre verger un petit air jazzie et un petit goût créole, en y plantant deux ou trois arbres pas banals, 100% louisianais. Effet garanti. D’abord, le plaqueminier, mais entendons-nous bien, …

Lire plus