La Chapelle

Si le Parc Floral de La Source est un lieu touristique, c’est aussi un espace privilégié pour mettre en scène l’art au sens large. Au détour de votre balade, vous découvrirez la Chapelle (près du numéro 3 de votre plan).


En 2019, la Métropole d’Orléans a fait appel à l’artiste, Pierre ZANZUCCHI pour la création de Vitrail sans plomb dans La chapelle du Parc floral de la Source.  L’installation a eu lieu au cours de l’année 2020.

L’artiste est resté totalement libre dans sa création.

La technique de pose des vitraux a consisté en la fixation de verres soufflés sur les verres blancs industriels des baies vitrées et de la rosace afin de créer un jeu de lumières et de couleurs sur les murs et le sol de la chapelle.

La chapelle du Parc floral de la Source présente en effet 10 baies vitrées orientées est-ouest et une rosace orientée au nord. L’ensemble des verres des baies et rosace ont été rénovés, ainsi que les murs et le sol.

Les services de la Métropole d’Orléans ont assuré un soutien technique et logistique à l’artiste et la relation avec les entreprises choisies pour leur expérience et savoir-faire : AP GOMMAGE SABLAGE, ROC et Jamin-Jamet.

L’installation des vitraux s’est déroulée en 2020 en plusieurs étapes :

  1. Rénovation des murs en pierre à l’intérieur de la chapelle de février à avril 2020
  2. Pose des verres blancs sans les vitraux en juillet 2020
  3. Installation des verres contenant les vitraux en septembre 2020


Découvrez le texte de l’artiste, Pierre ZANZUCCHI

LES VITRAUX SANS PLOMB

Ce que cette chapelle, qui n’en est plus une, attendait du Vitrail sans plomb :

LA RECONQUÊTE DE LA LUMIÈRE

Dans ce lieu austère, désacralisé, il me fallait surprendre les dimensions de cet espace en y gardant sa clarté, l’habiter d’une lumière vibrante projetée sur le sol et les murs en une sonorité colorée.

Libre du choix de mon thème, j’ai pris comme sujet : La Nature et le Végétal.

Pour mes premières ébauches j’ai puisé dans mon coffre à souvenirs empli de carnets d’aquarelles, de notes saisies dans la nature sauvage ou dans les jardins ordonnés.

Cette création de Vitrail sans plomb résulte de l’union intime du verre soufflé artisanal au verre industriel contemporain.

En délivrant le verre soufflé artisanal du plomb qui emprisonne la forme j’ai dessiné des chemins de lumière, j’ai reconquis la lumière extérieure dans son intégralité.  Libérer le verre de ses liens, c’est lui garder dans sa coupe son énergie première, la rigueur de l’arête vive, du tranchant irisé.

Grâce à cette transparence et cette légèreté comme support de mon dessin, je me suis offert le ciel.

Pierre Zanzucchi. Automne 2020